La e-cigarette permet d’arrêter de fumer, même sans le vouloir

Santé 74

La e-cigarette permet d’arrêter de fumer, même sans le vouloir

Arrêter de fumer sans même en avoir l’intention, cela vous semble impossible ? Selon une récente étude, il semblerait que vapoter sans pour autant vouloir arrêter de fumer augmente considérablement les chances de se sevrer du tabac.

Dans mes articles, moi, votre fidèle Panda, je vous présente souvent la cigarette électronique comme une aide efficace pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Que ce soit à travers l’expérience des milliards de fumeurs qui sont parvenus à arrêter grâce à la e-cigarette, ou à travers une multitude d’études scientifiques qui attestent de son efficacité, il ne fait à présent plus aucun doute que la vape est un atout de poids dans la lutte contre le tabagisme.

Pourtant, pour venir à bout de ce poison qui tue la moitié de ses adeptes, aider les personnes qui ont envie d’arrêter de fumer ne suffit pas : il faudrait aussi pouvoir toucher les personnes qui n’ont aucune intention d’abandonner leur bon vieux paquet de blondes.

Entendons-nous bien : je ne porte aucun jugement sur les fumeurs convaincus, chaque personne est libre de faire ses choix en connaissance de cause. Ici, je voudrais plutôt que l’on considère la question d’un point de vue plus global, car aider à se sevrer du tabac les fumeurs qui n’ont aucune intention d’arrêter de fumer est un véritable enjeu de santé publique.

Malheureusement, cette question a jusque-là été très peu abordée dans la littérature scientifique — une injustice que l’étude dont je vais vous parler aujourd’hui vient de réparer. Et, devinez quoi ? La vape se révèle une fois de plus être un incroyable atout.

Huit fois plus de chance d’arrêter de fumer grâce la vapote, même sans motivation

« L’utilisation de la e-cigarette est-elle associée à un arrêt de la cigarette chez les fumeurs qui n’avaient pas l’intention d’arrêter à l’origine ? » C’est la question que se sont posée les chercheurs à l’origine de cette étude publiée sur JAMA Network le 28 décembre 2021. Et, comme vous pourrez le constater dans l’extrait suivant, nulle exagération lorsque je vous dis que leur objectif est de réparer une injustice :

    Les fumeurs de cigarettes qui n’ont pas l’intention d’arrêter sont souvent négligés dans les études démographiques qui évaluent le potentiel bénéfice-risque des e-cigarettes    

Association of e-Cigarette Use With Discontinuation of Cigarette Smoking Among Adult Smokers Who Were Initially Never Planning to Quit – JAMA Network Open

Pour réaliser cette étude, les chercheurs se sont basés sur les résultats d’une enquête menée aux USA entre 2014 et 2019 auprès de 1 600 fumeurs quotidiens qui n’avaient aucun désir d’arrêter de fumer et qui n’utilisaient pas à l’origine d'e-cigarette. L’étude considère l’échantillon observé comme représentatif de la population américaine.

Durant 3 interviews, les participants ont dû répondre à une série de questions sur leurs habitudes tabagiques, ce qui a permis aux chercheurs d’observer leur évolution sur le long cours.

Et c’est là que la magie opère : 28% des fumeurs qui se sont mis à utiliser une e-cigarette quotidiennement ont arrêté de fumer (l’étude considère qu’une personne a arrêté de fumer lorsqu’elle est abstinente depuis 12 mois), contre 5.8% parmi les fumeurs qui n’en utilisaient pas.

Un fumeur qui vapote quotidiennement a donc huit fois plus de chances d’arrêter de fumer, même s’il utilise le vapotage seulement dans un objectif récréatif !

Des bénéfices également dans la réduction du tabagisme

Si seul l’arrêt complet du tabac permet de faire diminuer le risque de pathologies graves liées au tabagisme, diminuer sa consommation est un pas important vers le sevrage. Et cela représente autant de goudrons et de monoxyde de carbone en moins pour le fumeur !

Or, il s’avère que vapoter permet aussi de faire grandement diminuer la consommation quotidienne de tabac. En effet, cette étude a révélé que 45.5% des vapofumeurs ne fumaient plus au quotidien, contre seulement 9.9% des personnes qui n’utilisaient pas de e-cigarette.

Comme l’expliquent les chercheurs en conclusion de l’étude, ces résultats sont particulièrement intéressants et devraient être pris en considération dans l’élaboration des politiques de santé publique.

    Ces résultats soutiennent la prise en compte des fumeurs qui ne prévoient pas d’arrêter lors de l’évaluation du potentiel bénéfice-risque des e-cigarettes pour l’arrêt du tabac dans la population    

Association of e-Cigarette Use With Discontinuation of Cigarette Smoking Among Adult Smokers Who Were Initially Never Planning to Quit – JAMA Network Open

Ils soulignent également que les personnes qui n’ont aucune intention d’arrêter de fumer font souvent partie des populations les plus défavorisées (niveau d’éducation et de revenu les plus bas). Comme c’est le cas au Royaume-Uni, inclure la e-cigarette dans une politique de lutte contre le tabagisme est aussi un moyen de lutter contre les inégalités socio-économiques !

Le Ministère de la santé britannique met en avant la cigarette électronique pour arrêter de fumer

Le Ministère de la santé britannique met en avant la cigarette électronique pour arrêter de fumer

En d’autres termes, avant de bannir les e-cigarettes de la place publique comme le font de nombreux pays en ce moment, il faut aussi prendre en compte la capacité de cet outil à aider des populations qu’aucun autre substitut nicotinique ne peut faire arrêter !

 

Conclusion

Cette étude est particulièrement encourageante puisqu’elle indique que la cigarette électronique augmente considérablement les chances d’arrêter de fumer ou de grandement diminuer sa consommation, et ce même lorsqu’on n’en a aucune envie !

Bien sûr, comme il s’agit de la première étude de ce genre, il est nécessaire que ces résultats soient confirmés par de nouvelles études, notamment pour comprendre de façon approfondie les mécanismes à l’œuvre dans ce changement de comportements. 

Néanmoins, elle démontre une fois de plus que la vapote ouvre un champ de perspectives particulièrement encourageant pour les politiques de lutte contre le tabagisme !

Vous aussi, la cigarette électronique vous a aidé à arrêter de fumer alors que vous n'aviez pas spécialement de motivation ? Partagez votre expérience dans les commentaires de cet article pour inspirer de futurs anciens fumeurs !

C. Camille : Défiant tous les pronostics, cette fan inconditionnelle de pandas qui a toujours eu la tête dans les nuages a fini par trouver sa voie en devenant rédactrice pour A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.