Arrêt du tabac : la nicotine est votre alliée

Santé 92

Arrêt du tabac : la nicotine est votre alliée

C'est le Mois Sans Tabac, il est temps d'arrêter de fumer ! Mais, pour ce faire, faut-il vraiment vous priver de nicotine ?

Oyez, oyez, fumeurs de tout poil ! Le Mois Sans Tabac vient de commencer et, malgré la popularité décroissante de cet événement, cela reste une excellente occasion de faire une tentative d’arrêt. Conseils, consultations gratuites avec des tabacologues et groupes de soutien sur les réseaux sociaux sont autant d’outils qui peuvent faire la différence pour arrêter de fumer.

Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous pouvez aussi avoir recourt à un allié de poids : la nicotine. Une minute, il doit y avoir un malentendu, la nicotine n’est-elle pas censée être votre ennemie ? 

Non, vous avez bien compris : pour arrêter de fumer, la nicotine est votre alliée car, malgré sa mauvaise réputation, elle est loin d’être aussi dangereuse que vous le croyez. Pour vous soutenir dans votre effort, moi, Api le panda vapoteur de chez A&L, je vais donc revenir sur cette substance controversée qu’est la nicotine !

La nicotine n’est pas dangereuse, mais elle est addictive

« Fumer tue », c’est bien connu. Si connu, que c’est à se demander pourquoi les gens continuent à fumer. Aucun mystère ici non plus, la réponse est elle aussi de notoriété publique : oui, c’est (en partie du moins) à cause de la nicotine qui est une substance très addictive.

Comme les médias ont tendance à faire des raccourcis, le grand public en a retenu le syllogisme suivant : « Fumer du tabac tue, or le tabac contient de la nicotine, donc la nicotine tue ». Ça semble logique, c’est facile à comprendre et donc à répéter, bref, la nicotine est le parfait bouc émissaire.

Pourtant, et ce au risque de vous choquer, la nicotine a aussi des avantages, oserais-je même dire des bénéfices. Ne froncez pas ces sourcils courroucés, je n’invente rien. En 2009, Neal Benowitz, un chercheur qui fait figure d’autorité sur le sujet de la nicotine, a ainsi résumé les effets de la substance sur l’organisme dans une étude intitulée « Pharmacologie de la nicotine : addiction, maladies induites par le tabagisme, et thérapeutiques » :

« Chez les humains, la nicotine du tabac induit de la stimulation et du plaisir et réduit le stress et l’anxiété. Les fumeurs en viennent à utiliser la nicotine pour moduler leur niveau de vigilance et comme régulateur de l’humeur dans la vie quotidienne. Fumer peut améliorer la concentration, le temps de réaction et les performances sur certaines tâches. » 

Plaisir et accroissement des capacités, ce serait effectivement une promesse alléchante si elle n’était pas si léthale.

Sauf que c’est un mensonge, la nicotine ne tue pas. Qu’elle soit vapotée, inhalée dans des sprays, dermique dans des patchs ou même fumée, la nicotine n’est pas toxique ni cancérigène pour les êtres humains aux doses que les divers produits disponibles sur le marché peuvent délivrer.

La nicotine n'est pas toxique, contrairement au tabac

Fumer tue, mais pas consommer de la nicotine

Si fumer du tabac est mortel, ce n’est pas à cause de la nicotine, mais bien du monoxyde de carbone qui se dégage de la combustion et remplace l’oxygène dans votre sang, ainsi que du cocktail de goudrons, de métaux lourds et d’additifs ajoutés au tabac.

Le problème c’est que, même si la nicotine n’est pas toxique ni cancérigène, elle est fortement addictive. Aussi, pour avoir votre « dose », vous continuez à fumer, même si vous êtes parfaitement conscient des conséquences désastreuses que cela a sur votre santé.

Ahalala, maintenant que j’y pense, l’idéal serait qu’il existe des moyens moins dangereux d’obtenir cette dose de nicotine !

Oui, la nicotine aide à arrêter de fumer

Aussi vrai que c’est la nicotine qui vous a rendu accro à la cigarette, c’est grâce à la nicotine que vous parviendrez à arrêter de fumer pour de bon

Cela vous semble certainement contre-intuitif car c’est la nicotine qui vous pousse à continuer à vous empoisonner avec le tabac. Pourtant, le secret d’un sevrage tabagique réussi et définitif réside justement dans cette motivation qui vous pousse à rechercher de la nicotine : enlevez de l’équation les substances toxiques du tabac, et vous avez le plaisir sans les effets néfastes.

La nicotine de la vape et des substituts nicotiniques est sans danger

Il existe de nombreuses solutions pour combler ses besoins en nicotine sans danger

Bien sûr, vous serez toujours accro, mais au moins vous arrêterez de saper un peu plus votre santé à chaque cigarette. Et, pour ce faire, les moyens à votre disposition sont nombreux ! Vous vous en doutez, je ne peux que vous conseiller la cigarette électronique, mais comme beaucoup de personnes il se peut que vous n’ayez pas confiance dans la vape. 

Peu importe : mon propos ici n’est pas de vous convaincre de passer à la cigarette électronique, mais  plutôt qu’il serait vraiment dommage de vous priver de l’aide précieuse que pourrait vous apporter la nicotine pour arrêter de fumer. Contrairement à une croyance encore largement répandue, la volonté n’est pas le plus important dans l’arrêt du tabac. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un coup d’œil du côté des statistiques. 

Selon l’étude Cochrane « Electronic cigarettes for smoking cessation » publiée en 2021, seuls 4% des fumeurs qui ont arrêté de fumer sans aide sont toujours abstinents au bout d’un an, contre 6% pour les utilisateurs de substituts nicotiniques et 9 à 14% pour les vapoteurs avec nicotine. D’autres études se sont penchées sur la question et, bien que les pourcentages de réussite varient d’une étude à l’autre, elles montrent toutes que se sevrer sans aide est la méthode qui connait le plus haut taux d’échec.

À présent, vous avez conscience que la nicotine n’est pas dangereuse pour votre santé et qu’elle peut même être votre alliée dans le sevrage tabagique. Malgré cela, il est fort probable que vous soyez toujours réticent à l’idée d’avoir recours à une aide, et plus encore une aide qui contient de la nicotine. Étrange ? Pas tant que ça.

Se sevrer de la nicotine est un choix personnel, pas une question de santé

Dès 1991, le journal médical The Lancet réfléchissait sur l’avenir de la nicotine en ces termes :  « Il n'y a pas d'objection convaincante à l'utilisation récréative et même addictive de la nicotine, à condition qu'il ne soit pas démontré qu'elle est physiquement, psychologiquement ou socialement dangereuse pour l'utilisateur ou pour les autres. » 

L’idée vous rebute, mais vous n’arrivez pas vraiment à mettre le doigt sur ce qui vous dérange ? C’est bien normal, car cela fait des dizaines d’années que les politiques de lutte contre le tabac nous répètent que fumer c’est mal et que l’addiction à la nicotine tue. Si cela a été vrai durant un certain temps et a permis de faire diminuer le nombre de fumeurs avec un certain succès, cette façon d’envisager l’addiction fait aujourd’hui plus de mal que de bien.

Campagnes de prévention contre le tabac

Les campagnes de prévention contre la tabac sont à l'origine de l'image négative de la nicotine

Faute d’une prise de conscience des pouvoirs publics, il est donc important que VOUS vous preniez conscience de la différence entre la problématique de santé et le jugement moral porté sur la l’addiction à la nicotine. Consommer un produit qui réduit votre espérance de vie de 10 ans et qui tue 1 utilisateur sur 2, c’est objectivement un problème, et un problème urgent. En revanche, le fait en lui-même de ne pas pouvoir vous passer d’un produit, et ce dans la mesure où il ne nuit pas à votre santé, il n’y a que vous qui pouvez déterminer si oui ou non c’est un problème.

N'oubliez donc pas que même si le fait d’être accro à la nicotine vous pose problème et que vous aimeriez vous libérer de l’addiction, le plus urgent c’est surtout d’arrêter de fumer. Et les enjeux sont importants, car le risque de vouloir se sevrer immédiatement du tabac ET de la nicotine, c’est de rester accro aux deux ! 

Bien sûr, que vous continuiez à fumer, que vous passiez à la vape ou que vous utilisiez des substituts le choix vous appartient, mais je ne pense pas m’avancer beaucoup en affirmant que votre priorité est de rester en vie. Et, de préférence, en bonne santé !

Conclusion

Il est urgent d’en finir avec les préjugés sur la nicotine : elle n’est ni toxique ni cancérigène, et peut même apporter du plaisir. Et il n’y a aucun mal à se faire plaisir ! En revanche, lorsque pour la consommer il faut également consommer des produits fortement nocifs pour la santé comme en contient en grand nombre le tabac, là, c’est un problème. 

Alors ne confondez plus nicotine et tabac : oui, la nicotine est addictive et ne doit pas être consommée par les non-fumeurs de quelque façon que ce soit. Mais c’est précisément parce qu’elle est addictive que les fumeurs ne doivent pas la fuir, bien au contraire ! Continuer à consommer de la nicotine sous des formes qui ne sont pas dangereuses pour votre santé comme c’est le cas pour les substituts nicotiniques est justement ce qui vous permettra d’arrêter de fumer plus facilement. Et, dans le cas de la vape, en continuant à prendre du plaisir !

Enfin, si être dépendant de cette substance vous dérange, gardez à l’esprit qu’il sera bien temps de vous sevrer de la nicotine une fois que votre santé ne sera plus mise en danger par le tabac !

C. Camille : Défiant tous les pronostics, cette fan inconditionnelle de pandas qui a toujours eu la tête dans les nuages a fini par trouver sa voie en devenant rédactrice pour A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.