Nouvelle-Zélande : les jeunes générations interdites à vie d’acheter du tabac

L'Actu de la vape 144

Nouvelle-Zélande : les jeunes générations interdites à vie d’acheter du tabac

Interdire toute une génération d’acheter du tabac, cela vous semble impossible ? Pourtant, c’est bien ce que compte faire très prochainement la Nouvelle-Zélande dans le cadre de son plan SmokeFree 2025. 

Décidément avant-gardiste en matière de lutte contre le tabac, la Nouvelle-Zélande vient de promulguer une loi qui en interdira la vente aux personnes qui atteindront la majorité en 2027.

Ainsi, une génération entière pourrait bien ne jamais avoir le droit de fumer ! 

Lutter contre le tabagisme en empêchant les jeunes de fumer leur première cigarette

Jeudi 9 décembre, la Première ministre Jacinda Ardern a annoncé devant les médias néo-zélandais les nouvelles mesures gouvernementales prises dans le cadre du plan SmokeFree 2025, un plan de lutte antitabac qui a pour ambition de réduire le nombre de fumeurs à moins de 5% d’ici 2025.

La mesure phare de ce plan est l’interdiction à vie de la vente de tabac aux personnes nées après 2008. L’objectif de cette mesure : traiter le problème du tabagisme à la racine en empêchant les mineurs de fumer leur première cigarette.

 Nous voulons nous assurer que les gens ne commencent jamais à fumer... en vieillissant, eux et les générations futures ne pourront jamais acheter légalement du tabac  

Déclaration de la ministre de la Santé Ayesha Verrall

Parmi les multiples volets que comporte le plan SmokeFree 2025, le gouvernement néo-zélandais a aussi annoncé sa décision d’abaisser le taux maximum de nicotine dans les cigarettes, ainsi que de faire passer le nombre de points de vente de 8 000 à 500 en interdisant la vente de tabac dans les supermarchés et les commerces de proximité.

Au pays des All Blacks, on n’oublie pas non plus les adultes qui sont déjà accros à la nicotine, puisque de nombreuses mesures vont être mises en place pour les aider à arrêter de fumer et réduire l’attrait du tabac.

En outre, ces mesures pourraient bien bénéficier à toute la population néo-zélandaise et pas seulement aux fumeurs, puisque le gouvernement déclare qu’en cas de succès, cela pourrait bien faire diminuer les dépenses de santé du pays de 5 milliards de NZD !

La loi Néo-Zélandaise va interdire à vie aux personnes nées après 2008 d'acehter du tabac

La loi Néo-Zélandaise va interdire à vie aux personnes nées après 2008 d'acheter du tabac

Une politique qui a fait ses preuves

Courant août, nous vous parlions déjà de la Nouvelle-Zélande pour sa décision de mettre en avant le vapotage comme outil de sevrage tabagique. Ce choix déjà particulièrement avant-gardiste, surtout en comparaison de celui de son voisin australien, semble porter ses fruits, puisque le nombre de fumeurs est passé de 12% à 9% entre 2020 et 2021. Une baisse record, et ce malgré la pandémie de COVID-19 !

Pour comparaison, en France ce taux stagnait à 25.5% en 2020, et avait même augmenté parmi les populations les plus défavorisées. Si en 2012 Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, annonçait aussi le désir du gouvernement français faire une génération sans fumeurs d’ici 2030, il semblerait pourtant que notre chère patrie soit quelque peu à la traine.

Le secret du succès de la politique antitabac de la Nouvelle-Zélande, c’est qu’elle a su adopter un virage à 180° après avoir constaté que les politiques répressives comme l’augmentation des taxes qui avaient amené le paquet à 21€, ou encore les restrictions d’usage dans la plupart des lieux publics ne permettaient plus de faire baisser le nombre de fumeurs.

 Aujourd’hui, nous traçons une ligne dans le sable, pour dire que continuer à augmenter les prix ne continuera pas à ce stade à aider les gens à arrêter de fumer. Et maintenant, nous devons donc examiner les alternatives. Nous avons fait tout ce que nous pouvions à ce niveau et ce plan d’action concerne la suite  

Annonce du 9 décembre 2021 de la Première ministre Jacinda Ardern

Parmi ces alternatives, la vape a donc fait ses preuves : légalisée depuis 2017, le nombre de vapoteurs est passé de 2% à 6%, tandis que le nombre de fumeurs n’a cessé de chuter depuis lors. La population maorie notamment, particulièrement touchée par le tabagisme, a beaucoup bénéficié des différentes mesures prises par le gouvernement néo-zélandais : alors qu’elle comportait 38% de fumeurs en 2012, ils ne sont plus que 22% à fumer en 2021.

En résumé

D’ici 2027, les générations qui atteindront la majorité ne pourront plus légalement acheter de tabac en Nouvelle-Zélande. Cette mesure qui vise à empêcher les jeunes de s’initier au tabagisme fait partie de nombreuses autres mesures du plan SmokeFree 2025, dans lequel la Nouvelle-Zélande s’est donné pour objectif de faire passer le taux de tabagisme dans la population à moins de 5%.

En France, de telles mesures ressemblent plus à de la science-fiction qu’à une vision plausible de l’avenir. Pourtant, si l’on en croit le Pr Dautzenberg dont les propos ont été recueillis par France Info, cela pourrait bien arriver chez nous d’ici 4 à 5 ans !

C. Camille : Défiant tous les pronostics, cette fan inconditionnelle de pandas qui a toujours eu la tête dans les nuages a fini par trouver sa voie en devenant rédactrice pour A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.