Comment vapoter sans tousser ?

Vous découvrez pas à pas toutes les techniques pour apprendre à vapoter la cigarette électronique. Votre sevrage tabagique se fait ainsi étape par étape et nous n’êtes pas encore tout à fait à l’aise avec le monde de la vape. Vous venez par ailleurs d’acquérir une cigarette électronique. Seul petit problème, celle-ci vous fait tousser et vous vous demandez pourquoi…

Arômes et Liquides vous propose d’étudier ensemble toutes les explications possibles à votre toux causée par la e-cig. D’une habitude à prendre à un trop fort dosage en nicotine, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir pour devenir un vrai professionnel de la vape !

Vapoter ce n’est pas fumer

Arrêter de fumer est une étape décisive pour lutter contre le tabagisme. Lorsque vous vapotez pour la première fois, vous avez tendance à croire que vous allez instantanément retrouver les sensations que vous connaissez avec une cigarette classique. Or, vous devez savoir que vapoter ce n’est pas fumer !

L’inhalation sur une cigarette électronique est en effet différente de celle connue avec une cigarette classique. C’est une des premières raisons pour laquelle vous toussez lors de vos premières bouffées.

Vous êtes en effet habitués à un tirage plus serré que celui d’une cigarette électronique à cause de la chaleur liée à la combustion. Le tirage de la cigarette électronique est plus aérien, car la vapeur est refroidie au contact de l’air.

Vous devez donc aspirer plus doucement et plus longuement. Pensez également à tenir votre vapoteuse à la verticale et non horizontalement comme une cigarette classique.

Une réaction normale

Et non, contrairement à ce que vous pouvez penser, votre toux des premiers jours de vape ne fait pas de vous un cas unique. Il s’agit en fait d’une norme ! En effet, la majorité des vapoteurs toussent dans les premiers jours suite à leur passage à la cigarette électronique.

Comme vous le savez probablement déjà, le monoxyde de carbone contenu dans la fumée de tabac encombre et irrite vos bronches. Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps se manifeste ! La quasi-totalité des anciens fumeurs rencontre en effet une toux grasse dans les deux semaines qui suivent cet arrêt, avec ou sans cigarette électronique à leur côté. Cette toux permet à votre corps d’éliminer les goudrons et les produits chimiques accumulés au long de vos années de tabagisme.

Votre consommation de tabac peut également avoir causé des micro-lésions dans votre gorge et sur vos muqueuses. C’est pourquoi ces lésions réagissent au passage de la vapeur qui est plus sèche et plus aérée que la fumée.

Il faut ainsi seulement laisser quelques jours à votre organisme pour qu’il se répare suite au passage de ces substances toxiques ! Vous pourrez rapidement constater les bénéfices de l'arrêt du tabac grâce à la vape !

En moyenne ce phénomène de toux dure une à deux semaines. En attendant, vous pouvez baisser la puissance de votre batterie si elle est réglable. Ne reprenez surtout pas la cigarette classique qui entretiendrait ces lésions avec ses composants nocifs !

Un taux de nicotine potentiellement trop élevé

Bon nombre de vapoteurs sont à la recherche du phénomène de hit et vous en faites peut-être partie ! Cette sensation de grattement dans la gorge suivie d’une légère sensation de plaisir est en effet bien connue des anciens fumeurs. Ces derniers souhaitent alors bien souvent retrouver ce hit avec la vape.

C’est à ce moment que la nicotine entre en jeu ! Elle joue premièrement un grand rôle dans votre dépendance et sa présence dans vos e-liquides est indispensable. Elle est en outre d’une grande aide dans votre processus de sevrage.

De plus, c’est également elle qui vous permet de retrouver ce fameux hit avec votre cigarette électronique. Si son dosage est trop élevé, la sensation de grattement en gorge va s’intensifier et vous provoquer une toux.

Avec les premiers modèles de cigarettes électroniques, les fabricants conseillaient aux anciens gros fumeurs de prendre les taux nicotiniques les plus élevés possible soit 18mg/ml conformément à loi. En revanche, à cette période là le matériel de vape délivrait une petite puissance de vape aux alentours de 10 watts, l'impact était donc très faible.

Aujourd’hui, le matériel a bien évolué et vos e-cigarettes ont des puissances bien supérieures. Qui dit plus de puissance dit plus de nicotine délivrée en peu de temps. Bien choisir son taux de nicotine en fonction de son matériel est donc devenu une étape incontournable.

Il faut donc que vous adaptiez votre taux de nicotine à la puissance de votre batterie pour que ce hit ne soit pas trop important en gorge.
Si vous choisissez de diminuer la puissance de votre batterie en conservant un fort taux de nicotine, celle-ci se vaporisera en moins grande quantité. Vous ressentirez donc un plus faible hit. Votre consommation de eliquide sera en outre diminuée, mais en retour, vous produirez moins de vapeur.
Dans le cas contraire, si vous baissez le taux de nicotine en vapotant à forte puissance, la quantité de liquide vaporisée est bien plus conséquente. Bien que votre taux de nicotine soit inférieur, la densité de la vapeur sera plus importante. En finalité, vous obtiendrez quand même ce fameux hit tant recherché ! Votre consommation de e-liquide est, elle, en revanche plus importante.

Globalement, cette évolution du matériel est une très bonne chose vous, car cela vous permet d'ajuster précisément votre taux de nicotine en fonction de vos besoins. Un atout supplémentaire pour la cigarette électronique vis-à-vis des autres substituts nicotiniques dans le cadre d'un sevrage tabagique.

Adapter son taux de nicotine

Vous savez à présent qu’un taux de nicotine trop élevé peut-être en cause de votre toux et de l’irritation que vous ressentez en gorge.

Une fois que vous avez trouvé votre taux de nicotine idéal, il n’est pas toujours simple de savoir comment l'obtenir. En effet, depuis la Directive Européenne sur les Produits du Tabac (TPD), les fabricants de e-liquides européens sont contraints de suivre de nouvelles normes drastiques en matière de nicotine.

Celle qui vous concerne le plus en tant que consommateur est la limitation des flacons contenant de la nicotine à 10ml. La loi restreint, en effet, les flacons de e-liquides nicotinés à une contenance maximale de 10 ml n'excédant pas les 20 mg/ml de nicotine.

Si vous achetez des flacons avec une contenance supérieure à 10ml ou si vous faites vous-mêmes vos DIY, vous devez alors acheter séparément des boosters de nicotine et les ajouter à votre préparation initiale.

Le calcul de dosage de boosters peut alors sembler difficile à effectuer… N’ayez pas d’inquiétude ! Arômes et Liquides vous met à disposition son calculateur de base nicotinée !

Comment ça fonctionne ? C’est très simple ! Il vous suffit de saisir le taux de nicotine final souhaité ainsi que le volume de votre flacon vide. Le nombre de boosters de 10ml en 20mg/ml s’affiche alors ainsi que la quantité de base non nicotinée à ajouter pour compléter votre fiole.

Vous êtes à présent un vapoteur muni de toutes les astuces pour adapter votre taux de nicotine et éviter de tousser.

Un matériel inadapté

Vous pensez avoir trouvé le taux de nicotine idéal et vous essayez de vous familiariser au maximum avec le monde de la vape mais une seule chose vous embête… Votre cigarette électronique vous fait encore tousser !

Pour arrêter de fumer avec succès, la première étape primordiale est de trouver un matériel adapté ! Il y a de fortes chances pour que vous débutiez dans la vape et votre matériel doit s’adapter à votre niveau.

Parmi la multitude cigarettes électroniques existantes, il est intéressant d'en privilégier une avec un clearomiseur au tirage serré. Autrement dit, un clearomiseur en inhalation indirecte pour conserver les mêmes sensations qu'avec une cigarette de tabac. Une fois les airflows fermés, vous pouvez alors expérimenter une méthode qui consiste à vaper en deux temps. Vous devez garder la vapeur dans la bouche dans un premier temps puis l’inhaler vers les poumons. Pour faire simple, une inhalation MTL vous permet de retrouver vos réflexes d’ancien fumeur !

Avec cette pratique, vos bouffées de vapeur sont peu volumineuses. Le but étant que vous vous habituiez à cette transition de consommation le plus rapidement possible sans tousser.

Plus techniquement, vous devez veiller à ce que votre clearomiseur accepte des résistances hautes, aux alentours ou supérieures à 1 Ohm. Cela vous permet de conserver une vapeur tempérée sans avoir un gros nuage qui peut irriter vos voies respiratoires et déclencher une toux.

Concernant votre puissance de batterie, vous devez la réduire à environ 15 watts ( en fonction de la résistance). Encore une fois, une puissance réduite permet de produire moins de vapeur. Un effet que vous apprécierez largement lors de vos débuts dans la vape.

Enfin, voici une petite astuce complémentaire concernant votre drip tip ! Il s’agit du petit embout que vous mettez dans la bouche. Parfois son simple matériau contribue à vous faire tousser. Il est en effet souvent en inox ou autre métal qui conserve la chaleur. Cette même chaleur peut être en cause de votre toux.

Vous pouvez alors simplement utiliser un drip tip en Delrin ou en téflon, matériau qui fait baisser la température de la vapeur. Dans le même sens, privilégiez un drip tip étroit, les embouts évasés au format 810 permettent d'aspirer plus de vapeur, mais vous pouvez facilement avoir l'impression de vous étouffer avec ceux-ci au début.

Il suffit parfois de simples gestes comme ceux-ci pour stopper l’irritation que vous avez en gorge et ainsi arrêter votre toux !

Le Propylène Glycol en cause

Comme vous le savez probablement déjà, vos e-liquides sont faits à partir d’une base de glycérine végétale et de propylène glycol. Plus le taux de propylène glycol est important, plus vous pourrez ressentir un hit en gorge. Vous aurez ainsi plus tendance à tousser.

Si vous débutez dans la vape, nous vous conseillons de ne pas vous orienter vers un ratio de PG/VG disproportionné. Concentrez-vous sur des eliquides au taux de 50/50.

En outre, il arrive très rarement que certains vapoteurs soient intolérants au PG, ce qui peut déclencher une toux ou d’autres symptômes tels que des nausées, maux de gorge ou encore des migraines.

Ne soyez pas inquiet, cela ne veut pas nécessairement dire que vous devez arrêter de vaper. Vous devez en revanche vous orienter sur des produits au taux de propylène glycol faible avec des e-liquides High-VG ou des e-liquides à base de végétol. Un composant d’origine végétale !

Des conseils sur mesure

Si vous êtes novice dans le monde de la vape, nous vous conseillons fortement de vous rendre directement dans une de nos boutiques. Vous pourrez en effet bénéficier de conseils personnalisés adaptés à vos besoins.

Si vous n’habitez pas à proximité d’une boutique, vous pouvez également contacter notre SAV. Toute l’équipe d’A&L se fera un plaisir de vous renseigner et de répondre à toutes vos questions !

Pour nous contacter, c’est très simple ! Vous pouvez le faire par mail à [email protected] ou par téléphone au 0477400961.

Enfin, n'oubliez pas qu’arrêter de fumer est une étape importante qui impacte énormément sur la réduction des risques pour votre santé. Nous vous conseillons ainsi une fois de plus de vous faire accompagner dans cette transition.

Approfondir ses connaissances sur la cigarette électronique :

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER