Commission Européenne et TPD 2 : les dernières annonces

L'Actu de la vape 755

Commission Européenne et TPD 2 : les dernières annonces

Voilà un moment que nous vous parlons de la TPD, cette réglementation européenne sur les produits du tabac et dérivés dont la révision pourrait bien tuer la vape. Mardi 19 octobre, la Commission Européenne vient d’adopter son programme de travail pour 2022, et le monde de la vape sait enfin s’il pourra survivre ou non une année de plus.

Avant-hier, la Commission Européenne a adopté son programme de travail pour 2022. Le monde de la vape, qui l’attendait avec autant d’impatience que d’appréhension, l’a accueilli avec un soulagement certain.

Car, si ce programme est bien fourni, un point ne sera pourtant pas abordé en 2022 : la révision de la TPD, le texte de loi qui réglemente les produits du tabac et ses dérivés, qui pourrait bien sonner la fin à la vape. Les vapoteurs avertis et autres professionnels de la vape, devant qui il ne faut pas prononcer les mots « TPD 2 » sous peine de les voir prendre leurs jambes à leur cou dans une attaque de panique, vont donc pouvoir retrouver le sommeil.

Jusqu’en 2023 du moins.

La TPD, une menace en suspens pour le monde de la vape

Si les questions de politique vous laissent passablement indifférent et que pour vous l’actualité de la vape se résume aux dernières nouveautés en matière de matériel, voici un petit résumé pour vous expliquer la problématique.

La TPD, ou Tobbacco Regulation Directive, est le texte de référence en Europe qui réglemente tout ce qui touche au tabac et aux produits qui sont considérés comme des dérivés — la vape donc, puisque l’UE ne veut pas admettre qu’elle n’a pas de lien avec l’industrie du tabac.

Au travers d’une annonce datant de mars 2021, la Commission Européenne annonçait vouloir réviser d’ici les prochaines années ce texte dont les dernières modifications datent de 2014. Et cela ne s’annonce pas de bon augure pour la vape, c’est le moins que l’on puisse dire ! 

Parmi les idées envisagées, l’interdiction des saveurs dans la vape et une taxation de la nicotine au même niveau que le tabac. En tant que vapoteur, nul besoin de vous expliquer que cela tuerait la vape, son aspect économique et les goûts attractifs qu’elle propose étant ses deux plus grands atouts pour convaincre les fumeurs d’abandonner leur bon vieux paquet de blondes.

Depuis cette annonce, vapoteurs et professionnels de la vape attendaient donc avec une impatience fiévreuse de savoir quand cette épée de Damoclès s’abattrait sur eux.

Mais ce ne sera apparemment pas pour 2022.

En 2022, continuons à défendre la vape tous ensemble

Écologie, numérique, actions sociales, relations étrangères, éducation et démocratie sont autant de sujets qui seront abordés l’année prochaine par la Commission Européenne, mais la TPD n’en fait pas partie. Le monde de la vape dans son ensemble va donc pouvoir souffler un peu durant l’année 2022 (à moins que la Commission Européenne ne fasse un changement dans son programme de travail, mais cela est peu probable).

Cependant, ne nous méprenons pas : si le danger est repoussé à 2023, il n’est pas écarté pour autant. Ce délai n’est qu’un sursis dont il va falloir tirer le meilleur parti pour mobiliser tant les vapoteurs que les élus et la communauté médicale et scientifique pour faire comprendre à l’UE que la vape n’est pas un ennemi, mais bien un allié de poids dans la lutte antitabac.

Cette année supplémentaire est aussi l’occasion d’augmenter le nombre des preuves scientifiques et de lutter contre la désinformation constante que subit la vape. 

Si nous laissons la recherche aux mains de la communauté scientifique, c’est avec une énergie renouvelée que votre Panda favori et toute l’équipe A&L continueront à vous fournir une information sans intox sur la vape.

Et ce, toujours dans la joie et la bonne humeur !

Conclusion

La révision de la TPD par la Commission Européenne ne se fera pas en 2022, repoussant le danger à 2023 au plus tôt.

Bien que ce soit un soulagement pour les vapoteurs comme pour les professionnels de la vape, il ne faut pas pour autant relâcher nos efforts : la vape est un incroyable outil qui a déjà aidé des milliers de fumeurs à abandonner le tabac, c’est pourquoi il faut continuer à la défendre !

Pour ce faire, vous pouvez par exemple jeter un coup d’œil au site jesuisvapoteur.org et envoyer une lettre à vos élus.

C. Camille : Défiant tous les pronostics, cette fan inconditionnelle de pandas qui a toujours eu la tête dans les nuages a fini par trouver sa voie en devenant rédactrice pour A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.