Tout savoir sur le steep de vos e-liquides DIY

Les guides 239

Tout savoir sur le steep de vos e-liquides DIY

Qu'est-ce que le temps de maturation, temps de repos ou steep, à quoi sert-il et comment bien le réaliser ? Notre Panda vous apporte son éclairage d'expert, pour des préparations DIY forcément réussies !

On adore le DIY pour plusieurs raisons évidentes. Fabriquer son e-liquide DIY nous fait faire de conséquentes économies, forcément, mais laisse également libre cours à notre créativité débordante.

Ce qu'on aime moins par contre (surtout lorsqu'on est un incorrigible impatient), c'est ce fameux temps de maturation (ou steep) qu'on doit observer avant de pouvoir enfin déguster notre e-liquide DIY fait maison !

D'ailleurs, à quoi sert-il vraiment ce temps de repos ? Peut-on l'éviter, l'accélérer ?

À toutes ces questions, notre Panda a évidemment les réponses !

Qu'est-ce que le steep ?

Dans ses premières années, le monde de la vape a vu naître une véritable révolution : les arômes concentrés pour DIY (Do It Yourself). Beaucoup plus économiques, ces produits avaient un seul objectif : reproduire vos saveurs préférées – ou les créer – à la maison, à l'aide de quelques ingrédients et ustensiles seulement. Une technique qui s'est avérée infiniment simple et incroyablement plus économique que d'acheter des e-liquides tout prêts.

Un seul point noir venait troubler l'horizon : ce fameux temps de maturation, temps de repos ou « steep » qui consiste à placer notre alléchante préparation au placard durant une certaine durée afin de laisser les arômes se développer (un peu comme l’œnologie ou la parfumerie si vous préférez). Voilà notre tendance naturelle à vouloir tout, tout de suite, qui en prend un coup !

Mais, comme notre Panda aime à le rappeler : « Tout vient à point à qui sait attendre ». Vos arômes ne font pas trempette pour rien. Ici, tout est une question de chimie !

Faire son e-liquide en DIY n'est que la première partie. Après la préparation de vos petites concoctions maison, il est essentiel de les laisser reposer. C'est la deuxième partie : le steep

Faire son e-liquide en DIY n'est que la première partie. Après la préparation de vos petites concoctions maison, il est essentiel de les laisser reposer. C'est la deuxième partie : le steep

Faire maturer ses arômes ? Pourquoi donc ?

Comme on fait maturer du bon vin pour qu'il atteigne son apogée gustatif, on fait maturer ses arômes pour qu'ils dévoilent leur plein potentiel aromatique.

Que votre produit contienne des arômes alimentaires naturels ou de synthèse, il a besoin d'un certain temps pour bien les mêler, les harmoniser, les faire se développer. Se bonifier avec le temps comme on dit !

Le steep est donc une étape relativement incontournable, surtout dans le monde du DIY. Il va grandement changer – et améliorer – le rendu final de votre e liquide maison, tant au niveau de la saveur que de la production de vapeur.

Et, comme on ne fait pas maturer chaque type de vin de la même façon, on n'observe pas le même temps de steep selon le type d'arômes concentrés qu'on a choisi.

Adapter le temps de repos au type d'arômes utilisés

Dans le monde du DIY, on compte plusieurs types d'arômes concentrés. Des mono-arômes d'abord (une seule saveur) ou des arômes complexes (plusieurs saveurs). Mais on compte surtout plusieurs catégories de goût : fruité, gourmand, mentholé, classic, bonbon ou encore boisson. Sans compter la fraicheur, qui vient parfois allonger la liste !

Le temps de maturation d'un arôme dépendra alors beaucoup de sa catégorie. Dans la vape, il est communément admis :

  • Qu'un arôme mentholé demande au moins 1 à 2 jours de steep

  • Qu'un arôme fruité demande au moins 2 à 3 jours de steep

  • Qu'un arôme boisson (type cocktail fruité ou soda) demande plutôt 1 bonne semaine de steep

  • Qu'un arôme bonbon demande au moins 1 bonne semaine de steep

  • Qu'un arôme gourmand demande environ 2 semaines de steep

  • Qu'un arôme classic demande 1 bon mois de steep

Et, même si ces indications sont d'une grande aide, rien ne vaut les conseils du fabricant ! Lisez bien l'étiquette de votre flacon d'arôme, ou n'hésitez pas à consulter la fiche produit qui lui est rattachée (sur notre site internet). Vous y trouverez peut-être l'indication d'un temps de maturation bien précis !

De même, rien ne remplace votre propre expérience gustative. Le « steeping » est aussi unique que vous ! Il dépendra beaucoup de votre ressenti, vos envies, vos préférences...

Comme on ne dose pas les arômes de la même façon, on n'observera pas le même temps de maturation pour une préparation DIY fruitée, gourmande ou mentholée !

Comme on ne dose pas les arômes de la même façon, on n'observera pas le même temps de maturation pour une préparation DIY fruitée, gourmande ou mentholée !

Des arômes sans steep, ça existe ?

Précisons d'abord une chose : si le temps de maturation est fortement conseillé, il reste optionnel. Bien sûr, en zappant cette étape, vous risquez de passer à côté de leur véritable goût...

Et, bien que la plupart des concentrés ne peuvent pas se passer de cette phase d'épanouissement de leurs arômes, certains fabricants ont misé sur la rapidité – sans bâcler le rendu de saveurs. Comme nous !

Chez Arômes et Liquides (A&L) et notamment dans la gamme premium Ultimate, les arômes concentrés sont tous imaginés et réalisés de manière à vous satisfaire immédiatement, sans avoir besoin de « steeper ». Bien entendu, le temps de maturation reste un gros plus !

Mettre en steep : comment ?

Vous nous direz : « D'accord Panda, on a compris. Désormais, on laissera bien steeper nos préparations. Mais comment on fait ça ? »

Et bien, c'est également une vaste question, vous répondrait notre gros ourson ! Car, il existe plusieurs méthodes et astuces bien différentes dans le monde du steep. Et, vous le verrez, toutes ces recettes de grand-mère ne se valent pas toutes...

Plusieurs méthodes de "steeping" existent dans le monde de la vape. Pour savoir laquelle vous convient le mieux, essayez-les !

Plusieurs méthodes de "steeping" existent dans le monde de la vape. Pour savoir laquelle vous convient le mieux, essayez-les !

La méthode basique

La méthode la plus utilisée demeure celle-ci : placer le flacon contenant la préparation d'arômes dans un endroit sec, à température ambiante et sans aucune lumière, puis patienter le temps indiqué.

Vous éviterez ainsi à votre mélange de s'oxyder. Cette démarche est encore plus importante si vous effectuez une préparation nicotinée : la nicotine n'est pas très friande de lumière, de chaleur, d'air ou d’humidité !

Petite astuce : de temps en temps, venez secouer le flacon. Ses arômes se diffuseront plus efficacement !

La méthode « breathing »

Comme on peut laisser respirer un bon vin avant de le déguster, le « breathing » consiste à placer son flacon au repos, dans un endroit sec et sans lumière (comme la méthode précédente), mais en retirant cette fois le capuchon de sa fiole pour la laisser ouverte.

Ce faisant, vous permettez à certaines molécules de s'évaporer, pour un e-liquide maison bien plus qualitatif !

Petite astuce : ne laissez pas votre flacon ouvert trop longtemps. Si votre mélange DIY a besoin de s'aérer un peu, il ne faut pas non plus qu'il se dégrade, voire s'oxyde !

La méthode thermique

Très conseillée si vous souhaitez accélérer l'étape de la maturation, la solution thermique fonctionne avec divers appareils : bain-marie, micro-onde, radiateur... et même sèche-cheveux !

Par exemple, un petit passage au bain-marie permettra à votre mélange de se fluidifier. Si vous utilisez beaucoup des liquides de base à fortes concentrations de glycérine végétale (VG), cette technique est idéale !

Attention par contre : renseignez-vous bien avant de vous lancer dans cette aventure. Un steep « thermique » mal géré peut dégrader à la fois les saveurs de votre liquide DIY, mais également sa nicotine, quand ça n'est pas la bouteille en plastique...

Alors, si vous vous lancez, n'hésitez pas à aller farfouiller sur le net. Il regorge de tutoriels pour tous les niveaux !

La méthode des vibrations

Très efficace pour obtenir un mélange homogène, la méthode par vibrations implique d'avoir, sous la main, un émulsionneur, un bac à ultra-sons ou un agitateur magnétique.

Le bac à ultra-sons, par exemple, est censé accélérer la réaction chimique, sans avoir besoin de passer par la case « chaleur », comme c'est le cas avec la méthode thermique. Idem pour l'agitateur magnétique, couramment utilisé en laboratoires.

Toutes ses méthodes se valent-elles ?

Si plusieurs méthodes de steep existent, certaines sont plus reconnues que d'autres.

Les méthodes par vibrations, par exemple, n'ont pas forcément de retours très favorables. Bien qu'elles ne dégradent pas vos créations maison, il semble qu'elles ne soient pas non plus très efficaces. Beaucoup n'ont jamais vu de différences notables, en comparaison avec la méthode de steep traditionnelle. À vous d'essayer et de nous dire !

Les méthodes thermiques, quant à elles, peuvent effectivement accélérer le temps de maturation de vos concoctions. Néanmoins, elles requièrent beaucoup de connaissances. Il faudra notamment bien contrôler la température (il est conseillé de ne pas dépasser les 40°C) et la durée de chauffe. De même, beaucoup déconseillent l'utilisation du micro-ondes, jugée trop aléatoire.

Autrement dit, les méthodes qui semblent les plus pertinentes restent le steep traditionnel (stockage à l'abri de la lumière) et le « breathing ». Voire la combinaison des deux !

Les conseils steep du Panda A&L

Sur cette épineuse question du temps de maturation, impossible de vous donner une seule et même recette qui assurerait votre réussite.

Comme Panda vous l'a dit (si vous avez bien suivi), le steep dépend non seulement de l'arôme utilisé (mono ou complexe, type de saveurs), du liquide de base utilisé – et surtout de son ratio – mais aussi de votre palais !

Panda vous conseille donc :

  • De bien respecter le temps de repos recommandé par le fabricant, ou de vous fier au temps communément admis par la communauté des vapoteurs (le joli récapitulatif que Panda vous a fait plus haut) ;

  • De goûter régulièrement vos préparations – à l'aide d'un dripper par exemple ;

  • Mais surtout : d'être patient ! Peu importe la méthode utilisée, un e-liquide DIY demande du temps pour se bonifier.

Dites-vous bien que le steep, comme la vape, est une affaire de goût. Vous pourriez préparer la même saveur et laisser votre mélange en steep comme votre voisin que vous n'auriez pas du tout les mêmes avis et ressentis sur son résultat final !

Vous avez une méthode préférée ? Partagez-la avec nous, juste en dessous, dans la partie commentaire de cet article !

B. Marine :
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.