Un ancien directeur de l’OMS condamne la position antivape de l’organisme

L'Actu de la vape 168

Un ancien directeur de l’OMS condamne la position antivape de l’organisme

L’OMS désapprouve la vape et cela fait beaucoup de tort à la lutte contre le tabagisme, vous le savez, car nous cessons de vous le répéter. Et si, cette fois, c’était un ancien directeur de l’OMS qui vous le disait ?

Deux fois par an se tient le renommé E-cigarette Summit, un événement durant lequel de nombreux experts en médecine et en santé publique du monde entier sont invités à s’exprimer sur les évolutions de la lutte antitabac autour du globe, et notamment sur les perspectives qu’offrent les outils de réduction des risques comme la e-cigarette.

Durant le discours d’ouverture de ce sommet qui a eu lieu les 7 et 8 décembre au Royaume-Uni, c’était Robert Beaglehole, professeur émérite de santé publique à l’université d’Auckland, qui s’est exprimé. À cette occasion, il n’a pas hésité à pointer du doigt les conséquences catastrophiques de l’hostilité de l’OMS envers la vape.

Ce n’est pas une nouvelle très originale, me direz-vous, car votre fidèle panda en parle souvent dans ses articles. Détrompez-vous ! Car ce monsieur n’est autre qu’un ancien Directeur des maladies chroniques et de la promotion de la santé à l’OMS.

 

OMS vs cigarette électronique : une animosité de longue date

Remettons un peu les choses dans leur contexte, si vous voulez bien. Je vous passerais l’historique complet des démêlés de l’OMS avec la vape, vous l’expliquer et surtout comprendre cette mystérieuse désapprobation nous prendrait la journée.

Je vais donc me contenter de vous parler de son dernier fait d’armes, à savoir un rapport de 200 pages sur la cigarette électronique, dans lequel elle n’hésite pas à citer une étude qui avait pourtant été rétractée pour cause de liens d’intérêt d’un des chercheurs avec l’industrie du tabac. 

Dans cette étude, on pouvait lire une fois de plus que rien ne prouvait son efficacité dans le sevrage tabagique et que l’on ne connaissait pas ses effets sur la santé, conclusions qui ignoraient allégrement plus d’une décennie de recherche scientifique. Cela n’a pas manqué de faire réagir la communauté médicale, puisque de nombreux chercheurs avaient immédiatement fait part de leur désaccord dans les médias.

Le plus grave, c’est qu’en agissant ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé nie le principe même de réduction des risques qui est pourtant inscrit dans ses textes fondateurs.

Malheureusement, la plupart des gouvernements du monde se fient malgré tout à ces rapports pour élaborer leurs politiques de lutte contre le tabac. Dans la foulée de ce rapport qui recommandait de réglementer très sévèrement la cigarette électronique, voire de l’interdire, les USA (pour ne citer que ce pays), ont par exemple décidé d’interdire la commercialisation de milliers de produits de la vape, privant ainsi les Américains de l’outil de sevrage tabagique le plus efficace à ce jour.

« Réduire les décès et les maladies causées par la fumée de tabac »

Bien heureusement, certains leaders de la santé publique tels que R. Beaglehole ont une vision de l’avenir beaucoup plus réaliste que celle de l’OMS. 

    Ma vision du monde est fondée sur l'objectif de santé publique consistant à réduire les décès et les maladies causés par la fumée du tabac, notamment par la cigarette    

Robert Beaglehole dans son discours d’ouverture au E-cigarette Summit

Pour lui, cet échec de l’OMS est en effet dû à un « objectif irréaliste d’abstinence de nicotine et à une résistance obstinée à l’adoption de produits moins nocifs ». Pourtant, si l’on écoute l’OMS, tout produit contenant de la nicotine est à proscrire, alors même que cette substance n’est pas à l’origine des milliards de maladies et décès que le tabac provoque dans le monde chaque année !

Pour R. Beaglehole, cette vision que l’on ne peut que partager n’est d’ailleurs pas que des paroles dans le vent : en tant que Président de ASH NZ Action for Smoke Free 2025, il a largement participé à l’intégration de la e-cigarette dans les outils de lutte antitabac de ce pays.

Comme il le rappelle, c’est notamment grâce à cela que la Nouvelle-Zélande compte moins de 2% de fumeurs parmi les 14 à 15 ans !

Échec de la CCLAT, ingérence de Bloomsberg, R. Beaglehole n’évite aucun sujet

Loin de s’en tenir à des propos généraux, R. Beaglehole n’a pas hésité à passer en revue point par point toutes les incohérences de l’OMS à ce sujet, clamant haut et fort ce que la communauté de la vape s’époumone à faire entendre au monde entier depuis des années.

    La Convention-Cadre pour la Lutte Anti-Tabac, compromis inévitable, n'a pas tenu ses promesses.    

Robert Beaglehole dans son discours d’ouverture au E-cigarette Summit

Il explique notamment que dans les pays où les initiatives de la CCLAT ont été mises en place, les taux de tabagisme ont continué à augmenter, tout en dénonçant son obstination à protéger les jeunes d’un futur tabagisme potentiel au détriment des adultes, alors même que l’effet passerelle de la cigarette électronique n’est qu’un mythe.

Au passage, il n’hésite pas à critiquer l’influence du milliardaire philanthrope Bloomberg, notoirement connu pour son lobby antivape, et qui finance pourtant nombre de recherches menées par l’OMS.

Sans langue de bois mais pourtant sans détour, il appelle ainsi de ses vœux « Une Organisation Mondiale de la Santé revigorée » qui renouerait avec son objectif de réduction des risques et qui accepterait de regarder la réalité en face. 

Conclusion

Si le monde de la vape, dont votre fidèle panda, ne cesse de faire couler de l’encre pour dénoncer les torts que causent les propos l’OMS à la lutte contre le tabagisme, il est encourageant de voir que cette voix est relayée par des personnalités aussi importantes et qualifiées que Robert Beaglehole.

Cet homme qui a lui-même été membre de l’organisation n’y est ainsi pas allé par quatre chemins pour démontrer par les faits que son positionnement antivape était nocif pour la santé publique. Et quoi de mieux pour le prouver que les taux de tabagisme qui ne cessent de baisser dans tous les pays qui ont adopté la e-cigarette !

Vous pouvez retrouver le discours complet de Robert Beaglehole sur Viméo, ou en transcription et en français sur le site de la Vape du Cœur

C. Camille : Défiant tous les pronostics, cette fan inconditionnelle de pandas qui a toujours eu la tête dans les nuages a fini par trouver sa voie en devenant rédactrice pour A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.