Fact-checking n°3 : la cigarette électronique toxique pour nos animaux de compagnie ?

Les guides 375

Fact-checking n°3 : la cigarette électronique toxique pour nos animaux de compagnie ?

Vapoter en présence de nos animaux de compagnie pourrait leur être fatal. Du moins, c'est ce qu'affirment certains médias. Alors, qu'en est-il vraiment ?

Et oui mes petits pandas... Me revoilà ! Installez-vous, voulez-vous, et décryptons ensemble cette nouvelle à priori bien inquiétante, dans ce troisième épisode de « Fact-checking » ou, en français, « Vérification des faits ».

Selon plusieurs médias spécialisés dans le bien-être de nos compagnons à quatre pattes, en vapotant en leur présence, je mettrais leur vie en danger. « Danger », « menace », « intoxication », « empoisonnement », voilà des termes qui m'ont d'emblée alarmé...

Mais, après toutes les fake news que je vois passer au quotidien sur la vape, j'ai continué à lire, et surtout, j'ai creusé.

Selon les médias, la cigarette électronique est dangereuse pour nos animaux

Dans le Fact-checking N°2, je vous racontais mon envie de renommer cette série d'articles en « des journalistes ont lu en diagonale une étude qu'ils ne comprennent pas et en ont fait un article à sensations ».

Et bien, ici, j'aimerais plutôt l'appeler « des journalistes ont regroupé tous les termes se référant au champ lexical de la vape ET de la cigarette, ont mixé le tout, ont ajouté deux trois pincées de propos alarmistes et hop, en ont fait un article à sensations ».

Dès la lecture du titre, ce cafouillage se ressent (spoiler : la plupart du temps, ça continue à l'intérieur même des articles) : on n'arrive pas à savoir d'où vient exactement le problème et s'il y a effectivement un problème.

Nos mauvais journalistes s'en donnent à cœur joie. Ils écrivent sans source, titrent la cigarette électronique, mais parlent en fait de la cigarette classique, mélangent tabagisme passif et vapotage passif, font de jolis raccourcis et en viennent eux-mêmes à des conclusions non vérifiées et non vérifiables.

Titres de presse et contenus relatant de l'étude

Titres de presse et contenus relatant de l'étude

Par exemple, d'après Animalaxy, l'un de ces sites qui traitent des questions sur nos animaux de compagnie, la vapeur produite par la cigarette électronique pourrait « représenter un certain danger pour les humains et pour les animaux » puisque « le fait de vapoter à l’intérieur détériore la qualité de l’air en augmentant la concentration de nicotine, d’hydrocarbures et d’aluminium » et que « ces particules sont toutes étroitement associées au cancer du poumon et aux maladies cardiovasculaires… ».

Comment ces journalistes le savent-ils ? Parce que c'est évident, voyons ! Ils ne s'embêtent pas à fournir des sources ou des liens. Ils se contentent de parler « d'études qui vont dans ce sens », et même de s'appuyer sur d'autres articles qui ne fournissent eux-mêmes aucune source et aucun lien.

Et, comme j'aime bien attribuer des mentions spéciales, en voici deux :

  • à Wamiz, et son conseil « d’arrêter de fumer, que ce soit de l’e-cigarette ou des cigarettes classiques ! »
  • à Vetdom, qui, en réponse à « Y a-t-il d'autres risques avec les cigarettes électroniques ? » rétorque « Oui, c'est le tabagisme passif », puis conclut par « Un bon conseil aux fumeurs, électroniques ou classiques: pour vous, pour vos animaux et pour votre porte-monnaie: arrêtez de fumer ! »

Voilà qui vient relancer notre éternel combat : vapoter n'est pas fumer.

Les faits : des cas d'ingestion de e-liquides avec nicotine

En fait, le problème est plus ciblé (et déjà bien connu, puisqu'il ne se résume pas aux animaux). Ce n'est pas la cigarette électronique en elle-même qui est toxique pour vos animaux de compagnie, ni même la vapeur que vous produisez avec elle, mais la nicotine. Et plus précisément : l'ingestion de nicotine à forte dose.

Certains animaux, en particulier les chiens, peuvent être attirés par l'odeur des e-liquides. Si ces derniers sont à leur portée, leur curiosité peut les pousser à lécher, voire mordiller ou déchiqueter le flacon en plastique.

La nicotine présente dans ces produits est alors absorbée par les poumons, les muqueuses orales et le tractus intestinal. Et n'oublions pas qu'elle peut aussi être absorbée par la peau !

En laissant votre e-liquide nicotiné, ou votre base nicotinée, à la portée de votre animal, il peut très vite succomber à une intoxication à la nicotine...

C'est précisément ce qui est arrivé à Ivy, une chienne de race Staffordshire Bull Terrier et d'origine anglaise, en Février 2014. Si je précise la date, c'est que j'ai pu lire des articles récents présentant cette triste nouvelle comme un fait d'actualité (chercherait-on le buzz ?).

Ne laissez pas votre animal accéder à vos produits du vapotage. Il pourrait vite se mettre en danger.

Ne laissez pas votre animal accéder à vos produits du vapotage. Il pourrait vite se mettre en danger.

Symptômes et prise en charge

Si votre animal a accidentellement ingurgité un produit contenant de la nicotine, il peut montrer les signes suivants :

  • Ingérée à faible dose, la nicotine peut induire des troubles digestifs, des vomissements, une salivation accrue ou encore des signes de diarrhée chez votre animal ;
  • Ingérée à forte dose, la nicotine peut engendrer des signes nerveux de convulsion, d'agitation ou de prostration, des troubles vasculaires (accélération du rythme cardiaque, baisse de la tension artérielle...) voire une atteinte pulmonaire.

Si vous suspectez une intoxication à la nicotine, n'attendez pas : contactez un centre anti poison et prenez rendez-vous en urgence chez un vétérinaire.

Quid du vapotage passif ?

Revenons maintenant sur cette question de détérioration de l'air, si vous le voulez bien. Dans un précédent article sur le vapotage passif, je vous expliquais cette grande controverse qui revient fréquemment sur le devant de la scène : existe-t-il ?

Si la réponse n'a toujours pas été trouvée – contrairement au tabagisme passif qui a de réelles et néfastes conséquences pour ceux qui nous entourent – elle tend à se préciser de plus en plus. Les diverses études réalisées, et citées dans notre article dédié au vapotage passif, se sont toutes soldées par le même constat : que ce soit sur la qualité de l'air après plusieurs exhalations dans des espaces intérieurs fermés ou l'exposition à la vapeur de e-cigarette, les niveaux de risque sont très, très bas.

Alors que les études scientifiques sur le tabagisme passif continuent à démontrer un danger bien réel pour nos animaux de compagnie, provoquant crises d'asthme, allergies et cancers, aucune étude sur le vapotage passif n'est arrivée à établir si les substances inhalées à faible dose par nos compagnons à quatre pattes étaient toxiques ou non.

Vapoter en présence de son animal de compagnie ne présente pas de dangers avérés.

Vapoter en présence de son animal de compagnie ne présente pas de dangers avérés.

La question du propylène glycol et des chats

De toutes mes lectures d'articles sur la cigarette électronique et les animaux de compagnie, j'ai souvent vu passer une courte phrase : le propylène glycol (PG) serait nocif pour les chats.

Attention, ici encore, on ne parle pas de risques liés à une exposition à la vapeur, mais bien d'ingestion. Et, si l'on cible particulièrement les chats, c'est que ces derniers sont plus sensibles au PG. Il pourrait provoquer un certain type d'anémie, à corps de Heinz. D'ailleurs, son utilisation dans les aliments pour chats n'est plus autorisée.

Selon le centre anti poison animal Capae Ouest, « l'intoxication liée à l'ingestion de propylène glycol entraîne des signes digestifs et nerveux comparables, mais ne provoque pas d'insuffisance rénale. »

Le plus dangereux pour nos animaux de compagnie (et pas que les chats) est effectivement de la famille des glycols : il s'agit de l'éthylène glycol, présent notamment dans l'antigel, mais également dans d'autres produits de nettoyage... Mais pas dans la vape !

Bien entendu, comme la nicotine, l'ingestion de propylène glycol est une menace bien réelle. Pour préserver vos compagnons de vos e-liquides et liquides de base, il y a donc plusieurs précautions à prendre.

Pour protéger votre animal, installez-vous hors de portée lors de vos préparations DIY !

Pour protéger votre animal, installez-vous hors de portée lors de vos préparations DIY !

Les précautions à prendre

Restez vigilant et adoptez des habitudes simples :

  • Évitez par exemple de cracher votre vapeur au visage de votre compagnon à poils (ai-je vraiment besoin de le préciser ?) ;
  • Aérez vos pièces de temps en temps. Vous verrez, même pour vous, c'est mieux !
  • Mais surtout, pour protéger votre animal de tout danger, vous devez impérativement sécuriser vos fioles de e-liquide comme tout autre produit et e-cigarette dans des lieux fermés (si la mise en hauteur fonctionne avec les enfants, pas sûrs qu'elle résiste à l'agilité de votre chat...).
  • De même, si vous effectuez vos propres e-liquides à la maison (en DIY, ou Do It Yourself) ou si vous nicotinez vos liquides de base, veillez à vous installer sur une surface hors de portée de vos animaux. Une fois vos préparations DIY réalisées, nettoyez chaque instrument, puis toute votre surface de travail.

Car, si le vapotage passif demeure incertain, l'intoxication par la nicotine ou le propylène glycol existe bel et bien.

En résumé

La vapeur de cigarette électronique n'est pas une menace pour le bien-être de nos animaux de compagnie. Ce qui en est une, par contre, c'est l'ingestion de nicotine ou de propylène glycol à haute dose.

Nos mauvais journalistes ont pris un très beau raccourci, donc. C'est comme si je titrais « Faire la vaisselle est dangereux pour votre santé », puis que je vous expliquais qu'il y avait eu des cas d'ingestion de liquide vaisselle...

En utilisation normale, un e-liquide n'est pas dangereux pour la santé. Néanmoins, pour prévenir la curiosité mal placée de nos adorables compagnons, il est essentiel de veiller au bon stockage et à la bonne sécurisation des produits du vapotage.

B. Marine : Mordue de vape et d'écriture, cette grande fan d'Api est ravie de prêter sa plume au blog d'A&L.
Tous les commentaires

AVERTISSEMENT

La vente des produits contenant de la nicotine est interdite aux mineurs.

La nicotine crée une forte dépendance. Les produits nicotinés sont interdit aux mineurs,
aux femmes enceintes, et aux personnes ayant des problèmes cardio-vasculaires.

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine :

Veuillez renseigner votre date de naissance :

ENTRER

En poursuivant sur la boutique, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une navigation optimale et pour la réalisation de statistique de visites. En savoir plus. Accepter

Gérez vos paramètres cookies sur aromes-et-liquides.fr

Des cookies de mesure d'audience utilisés pour établir des statistiques et volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant le Site (rubriques et contenus visités, parcours) sont également utilisés. Le résultat de cette mesure permet à A&L d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie dudit site. Ces cookies de mesure d’audience sont des cookies émis et gérés par Google. Pour plus d’information sur le type de données collectées par les cookies Google Analytics et sa politique de gestion de cookies, l’Utilisateur ou le Visiteur est invité à consulter le site de Google en cliquant sur le lien suivant : en savoir plus.
Pour bloquer l’utilisation de ses données via ces cookies, l’Utilisateur est invité à cliquer sur le lien suivant : désactivation ou opt-out Google Analytics.