La cigarette électronique présente-elle un danger pour la santé ?

Créée en 2003 par Hon Lik, la cigarette électronique est un dispositif qui a permis à nombre de fumeurs de s'éloigner du tabagisme et même de le stopper.

N'étant pas un produit du tabac et ne nécessitant aucune combustion pour fonctionner, la cigarette électronique ne comporte ainsi pas les plus de 4000 produits nocifs et mortels contenus dans la cigarette traditionnelle.

La base neutre des e-liquides étant composée de propylène glycol, de glycérine végétale, et de nicotine de qualité pharmaceutique, elle ne présente aucun danger pour la santé, ces composés étant des produits de consommation courante.

Le propylène glycol est par exemple utilisé dans :

  • L'industrie alimentaire (plats préparés)
  • L'industrie pharmaceutique (médicaments)
  • Les machines à fumées artificielles des salles de spectacles
  • L'industrie textile (fabrication du polyester)

Concernant la glycérine végétale (ou glycerol), elle est employée elle aussi dans nombre de produits du quotidien tels que les dentifrices, les savons, ou dans certains médicaments.

Enfin, la nicotine contenue dans les e-liquides de cigarettes électroniques étant présente en quantité si faible (2%, limite autorisée par la loi française), qu'elle n'est pas nocive pour l'organisme.

Il est toutefois nécessaire de manipuler les e-liquides nicotinés avec précaution car ils peuvent être toxiques par contact prolongé avec la peau ou avec les yeux. Protégez-vous si vous fabriquez vous-même votre e-liquide (ou DIY) et tenez vos flacons hors de portée des enfants en bas âge.

La cigarette électronique est-elle cancérigène ?

Signalons que des études sérieuses ont été menées à ce jour. Même si le recul manque encore pour tirer des conclusions définitives, ces études ont abouti à la conclusion que la cigarette électronique ne présente aucun danger cancérigène et qu'elle est infiniment moins dangereuse pour l'organisme et la santé que la cigarette de tabac qui tue plusieurs dizaines de milliers de Français chaque année.

D'éminents médecins et professeurs tels que les Drs Dautzenberg et Farsalinos se sont en outre fréquemment prononcés en faveur de la cigarette électronique comme méthode fiable, efficace et sans danger de sevrage tabagique.

Enfin, sachez que si le tabagisme passif existe, il n'y a aucune preuve scientifique à ce jour faisant état d'un « vapotage passif » avéré. La bienséance et la courtoisie vous conduiront toutefois à ne pas utiliser de cigarettes électroniques de manière intensive dans des locaux restreints et clos, à plus forte raison en présence d'enfants et de non-vapoteurs !

Article lié : Comment choisir son taux de nicotine ? - Qu'est-ce-que le e-liquide pour cigarette électronique ?

La cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ?

La e-cigarette a connu ces dernières années un essor considérable. Mais au-delà de l'engouement qu'elle suscite, il est essentiel de connaître son effet sur la santé. Deux camps s'opposent à ce sujet, la chimie des matières inhalées et leur nocivité étant au coeur du débat.

Les partisans présentent la e-cigarette comme étant moins nuisible que la cigarette classique puisque c'est d'abord et avant tout le contenu de la fumée émanant du tabac qui provoque des ennuis de santé plus ou moins sévères. Ils ajoutent que la nicotine inhalée à l'aide de la e-cigarette est plus agréable et sûrement tout aussi efficace que le recours aux substituts en ce qui a trait au sevrage tabagique.

Les opposants, quant à eux, arguent que l'absence totale de dangers associés à l'inhalation des substances que la cigarette électronique comporte n'a pas encore été clairement démontrée.

Voyons les effets de la e-cigarette sur quatre des nombreux territoires du corps humain. Qu'en est-il de la santé...

...des poumons ?

Si les récentes études n'ont toujours pas démontré avec certitude le caractère inoffensif de la cigarette sans tabac, elles admettent toutefois que la vapeur qu'elle génère est moins nuisible que la fumée s'échappant du tabac – pour l'organisme en général et le système pulmonaire en particulier – car elle contiendrait moins de substances chimiques et en moins fortes doses, telles que le goudron et le monoxyde de carbone. Cette réduction de concentration de produits toxiques potentiellement cancérigènes est évaluée à environ 97 % chez les vapofumeurs comparativement aux fumeurs classiques.

Le lien entre le développement de maladies respiratoires telles que l'asthme et la bronchite chronique et l'usage du tabac a été clairement établi dans le cadre d'études scientifiques. Or, certaines d'entre elles ont révélé de nettes améliorations de la physiologie respiratoire chez les individus qui ont troqué la cigarette classique contre la cigarette électronique.

...du coeur ?

Le principal danger qui guette la vapote a trait à la toxicité des e-liquides utilisés (plus précisément des arômes qui les composent) et de la température de chauffe. Néanmoins, les instances de santé publique sont d'avis que la e-cigarette constitue un danger bien moindre que le tabagisme et ses effets sur certains organes – le coeur notamment – moins nuisibles. D'une part, contrairement à la cigarette de tabac, le vapotage ne modifierait aucunement la fonction myocardique. D'autre part, si fumer une cigarette de tabac a des effets négatifs sur la fréquence cardiaque et la pression artérielle, fumer une e-cigarette ne produit qu'une infime élévation (de l'ordre d'environ 4 %) de la pression artérielle diastolique.

Cette dangerosité plus limitée vient du fait que la vapeur générée par la cigarette électronique ne contient qu'une très petite fraction des substances à toxicité élevée générées lorsque le tabac est chauffé. Par ailleurs, les équipements qui permettent l'absorption de nicotine mais sans combustion – comme la e-cigarette – pourraient fortement restreindre les dommages provoqués par la combustion du tabac sur les systèmes du corps humain, incluant le système cardiovasculaire. Enfin, puisque c'est davantage la durée et la quantité de tabac fumé qui accentue le risque de souffrir d'un problème cardiaque, entre autres maladies, la e-cigarette peut, à ce titre, amoindrir le risque tabagique.

...du cerveau ?

La vapeur produite par la e-cigarette ne renferme pas de monoxyde de carbone et n'a donc aucun effet sur l'oxygénation du cerveau. Selon certaines études, le risque d'accident vasculaire cérébral ou d'embolie ne pourrait être lié – ou très faiblement lié – à la cigarette électronique puisque ce n'est pas la présence de nicotine qui provoque ces troubles de santé mais celle des autres composants du tabac. Toujours selon ces mêmes études, on ne connaît à ce jour aucun autre effet neurologique de la cigarette électronique qu'une chute du taux de glucose dans le cerveau (mais toutes les sources de nicotine entraînent le même effet) ainsi qu'un possible risque de développement ou de maintenance d'une dépendance nicotinique.

...des dents ?

Le tabagisme entraîne des effets nocifs sur la santé bucco-dentaire, comme l'infection et le saignement des gencives, les caries, le jaunissement des dents, la plaque dentaire, la perte de goût, voire le cancer de la bouche, de la gorge, de la langue ou des lèvres. Les fumeurs qui souhaitent se sevrer en passant à la e-cigarette peuvent éviter ou réduire considérablement ces troubles puisque la e-cigarette ne renferme pas de goudron et ne dégage pas de gaz délétère.

La cigarette électronique constitue-t-elle un danger pour la femme enceinte ?

Il est certain que beaucoup de futures mamans optent pour la e-cigarette pour décrocher de la cigarette classique. Cet instrument de vapotage leur permet de modérer leur taux de nicotine et leur évite d'ingérer du monoxyde de carbone ainsi que du goudron. Il peut certes être efficace en ce sens, mais les résultats de recherche obtenus jusqu'à aujourd'hui conseillent aux femmes enceintes de ne pas l'utiliser. Il ne faut pas oublier que le e-liquide que renferme la cigarette électronique ne contient pas seulement de l'eau, mais aussi de la glycérine végétale, du propylène-glycol, de la nicotine, des arômes et même un peu d'alcool, complètement contre-indiqué en cas de grossesse, même s'il est présent en faible quantité.

La cigarette électronique peut-elle altérer la santé des tout-petits ?

Comme nous le verrons dans la prochaine section, les risques de vapotage passif sont quasi inexistants en l'absence de combustion. Toutefois, parce que la vapeur de la e-cigarette contient une substance (le formaldéhyde) potentiellement nocive – à un taux cependant beaucoup moindre que dans la fumée résultant du chauffage du tabac – mieux vaut s'abstenir de vapoter en présence de bambins.

De plus, malgré le fait qu'aucune information rigoureusement fiable à ce sujet ne soit encore disponible, les petites gouttes de liquide en suspension dans le gaz que la cigarette électronique laisse échapper peuvent cause de l'irritation au niveau de la gorge et de la bouche sensibles des tout-petits. Il est aussi important de s'assurer que le e-liquide n'entre pas en contact avec la peau des enfants ou pire, qu'il soit ingéré.

Qu'en est-il du tabagisme passif ?

Contrairement au tabac, le fait de respirer la vapeur engendrée par la e-cigarette présente peu de risque pour la santé de l'entourage adulte du vapoteur car cette vapeur se dissipe dans l'air en quelque 30 secondes. Le risque d'inhalation involontaire est ainsi limité. La fumée provenant d'une cigarette classique met en revanche une vingtaine de minutes à faire de même. Il faut aussi savoir que la vapeur issue de la e-cigarette est composée d'une quinzaine de substances chimiques tout au plus, cette quantité s'élevant à près de 80 en ce qui a trait au tabac. Qui plus est, la majorité des substances que renferme le e-liquide sont couramment utilisées dans l'industrie pharmaceutique et alimentaire. Les quelques substances toxiques (comme le formaldéhyde) ne surviennent que si le e-liquide est soumis à de fortes températures. Pour minimiser ce risque, il suffit de s'assurer que le réservoir soit toujours plein et que la batterie chauffe raisonnablement.

 
 

expédition sous 24h
Livraison 24/48H

Les commandes passées avant 13h sont expédiées le jour même

paiement sécurisé
Paiement Securisé

Les moyens de paiement proposés sont tous totalement sécurisés

satisfait ou remboursé
Produits sélectionnés

Des milliers de références pour vapoteurs débutants ou experimentés

service après vente
Service Client

Le service client est à votre disposition du lundi au vendredi : 04 77 40 09 71